Cantine

 
 
Règlement de la cantine municipale

█ Article 1er
Sous la responsabilité de l’adjoint au Maire délégué, la commission municipale, en charge du dossier cantine, est élargie aux représentants des parents d’élèves et du personnel de la cantine.
4 représentants (dont 1 pour les enfants de la maternelle) de parents d’élèves de l’école publique, le personnel de surveillance et l’employée de la cantine siègeront avec les élus.
La commission se réunira au moins deux fois par an, avec la diététicienne et le prestataire.
Son rôle, notamment, consiste à émettre des avis sur :
  • les conditions générales du fonctionnement du restaurant scolaire, de l’accueil des enfants,
  • la composition et la qualité des menus.

█ Article 2
La cantine municipale, située dans le bâtiment scolaire 150 rue des Ecoles, est ouverte aux enfants ayant atteint l’âge de 3 ans, scolarisés à l’école publique de la commune.
Les familles devront fournir un certificat autorisant :
  • leur enfant à fréquenter la cantine,
  • la commune à contacter leur médecin de famille en cas de problème.

█ Article 3
Deux services sont organisés :
  • l’un à 11 h 45.
  • l’autre à 12 h 30.
Les menus sont affichés au tableau, à l’entrée de l’école, et consultables sur le site internet de la commune, pour permettre aux parents d’être informés.
Il est impossible de tenir compte des goûts de chacun.
Les menus pourront être adaptés uniquement sur présentation d’un certificat médical à fournir en mairie lors de l’inscription de l’enfant (allergies, intolérances…), ou en fonction de convictions religieuses ou culturelles.

█ Article 4
Un système de « ticket-repas » est mis en place.
Ces tickets (un ticket = un repas), valables pour l’année scolaire en cours, sont à acheter, par série de 5 minimum, en mairie pendant les heures d’ouverture.

█ Article 5
Les tickets, dûment complétés par les nom et prénom, sont remis impérativement à l’agent responsable de la cantine chaque jour à l’arrivée à l’école, le nombre d’élèves déjeunant à la cantine devant être quotidiennement communiqué à 09 heures au plus tard au secrétariat de mairie.

█ Article 6
Soit par négligence, soit par simple oubli, des élèves déjeunent à la cantine sans fournir le ticket / repas.
  • tout repas commandé indûment, sans ticket, suite par exemple à une erreur de l’enfant, restera dû,
  • tout repas annulé dans le courant de la matinée, pour quelque raison que ce soit, restera dû.
La commune informe la famille de l'absence de ticket par écrit remis à l'élève. La régularisation doit être faite dans les 3 jours.

█ Article 7
La cantine est un lieu essentiel de vie en collectivité, par conséquent les enfants doivent se conformer aux règles élémentaires d'hygiène (lavage des mains avant les repas) et de politesse.
La politesse s'entend du respect des enfants vis-à-vis des agents municipaux et réciproquement. Aucune parole déplacée de la part des enfants envers les agents municipaux, au même titre que le recours par ces derniers à la contrainte physique, ne devront être tolérés.
Indiscipline mineure :
Les problèmes d'indiscipline mineure pourront être réglés par les agents eux-mêmes en privilégiant la discussion sur la base d'un respect mutuel. A défaut d'entente entre l'enfant et l'agent sur son comportement, l'agent est autorisé à prendre une sanction proportionnée à l'indiscipline de l'enfant dûment constatée.
Indiscipline majeure :
Lors d'attitudes indisciplinées considérées comme graves (exemple : insultes à l'encontre des agents ou des autres élèves, actes de violence à l'égard d'autres élèves ou adultes), l'agent informera la mairie. Un avertissement écrit signé de Mr le Maire sera adressé aux parents. En cas de récidive, une exclusion d'une semaine de la cantine pourra être prononcée, sanction pouvant aller jusqu'à une exclusion définitive si le comportement de l'enfant ne change pas.

█ Article 8
A compter du 01/08/2017, le prix du ticket-repas est fixé à 3,30 € pour les familles.

█ Article 9
Le présent règlement est susceptible de modifications soumises à approbation du conseil municipal.

St-Just-la-Pendue, le 28 juillet 2017.
L’Adjoint délégué,
Colette CHANNELLIERE